Et pour Finir : Hong-Kong (Chine #4)

Hong Kong

La ville du “concentré d’asie“. Concentré, ça, c’est sûr: c’est l’un des endroits au monde où les prix au mètre-carré sont les plus haut. En même temps, Hong Kong est bien plus grand que la ville principale: c’est un archipel, et la plupart des îles secondaires sont étonnamment …. vides, voire inhabitées !

On débarque donc un mercredi après-midi … Mercredi: jour ou les musés sont gratuits, pas de temps à perdre, donc. Sans même déposer les sacs, on file vers le musée de Hong Kong, qui s’avère très intéressant. On y découvre l’histoire de cette ancienne colonie Anglaise, comment les Anglais ont accumulé des richesses faramineuses en vendant de d’opium importé des Indes … aux chinois eux-même, puis comment c’est devenue la plaque tournante d’une traie humaine de pauvres paysans chinois à qui l’on promettait un destin meilleur dans les nouvelles colonies de l’empire anglais … pour en fait se retrouver dans la même misère qu’en Chine – mais cette fois-ci, très loin de chez eux. Le musée finit par la rétrocession à la république populaire de Chine. C’est là que l’histoire s’arrête. Pourtant, il y a des rumeurs. Hong Kong fait officiellement partie de la Chine, mais en fait, n’a que l’armée et la représentation diplomatique en commun avec la Chine. Sinon, tout est différent: système politique, immigration, normes et standards … Par exemple, les Chinois n’ont même pas le droit d’immigrer à Hong Kong ! Tandis que le gouvernement Chinois est sensé laisser Hong Kong tranquille en s’autogérant, il parait que Pékin commence de plus en plus à “téléguider” la politique à Hong Kong.

IMG_7601
Désolé, je ne sais plus trop pourquoi c’était là, mais c’était très joli !

IMG_7593
La folie asiatique m’atteint !

IMG_7589
Private Joke” en anglais.

IMG_7592
Sur le Star Ferry

Bref, pour nous Hong Kong, ce fut un retour vers un monde un peu plus organisé à l’occidentale, surtout plus propre, plus facile à vivre, mais aussi plus cher et probablement moins intéressant … pour toutes les raisons précédentes. C’est aussi là que se retrouvent toutes les plus grandes fortunes d’Asie. Et ça se voit: ici, on vénère le seul et unique dieu Argent, et la Sainte Rolex. Sérieusement, on a vu, en devanture de boutique, une Rolex couverte de diamants  – mis à part les aiguilles et le bracelet, en or massif tout de même – pour la coquette somme de 95.000€. Oui, vous ne vous être pas trompés, c’est bien 95 mille Euros, ce petit truc brillant sur votre poignet. Bref, nous on avait pas un rond, et un hôtel en centre ville pour pas trop cher, ça nous a donné un espace de 5-6m– sans aucune fenêtre, et puis quoi encore ? – pour poser nos affaires et dormir.

Rando

IMG_7586
HK est plein de grosses conduites d’eau: étant très montagneux, et faisant face à des pluies diluviennes, les habitants ont du canaliser tout ça pour éviter les glissements de terrain devastateurs, et le manque d’eau durant la saison sèche

Un peu comme chaque jour en Chine, il faisait un temps brumeux. On sentait le soleil, et sa chaleur, pas loin derrière les nuages – mais on était quand même dans la brume tout le temps.
On a décidé de partir faire une petite rando. On a été surpris de voir qu’au bout de la ligne de métro … y’a plus grand-chose: après les derniers immeubles, une étendue de montagnes, recouvertes de végétation dense de bambous et buissons, avec un sentier qu serpente au milieu. On regarde, par-dessus l’épaule, une immense mégalopole s’éloigner derrière les bambous. Bizarre. Le long de la côte sue ces îles secondaires, on trouve des petits villages abandonnés avec quelques chiens errants, pourtant on est bel et bien à Hong Kong: c’est vraiment étrange.

Après une bonne journée de rando’, on retourne vers le centre, pour arriver juste au moment du spectacle son & lumières. Ce genre de trucs, c’est souvent un peu kitsch. Celui là n’y manquait pas. Mais la vraie prouesse, c’est que tout les lasers et autres lumières n’étaient pas seulement montées au sommet des gratte-ciels, mais aussi sur leurs façades.  Ils arrivaient ainsi à transformer les gratte-ciels en écrans … géants ! Je tire aussi mon chapeau: arriver à coordonner les lumières d’une bonne dizaine de gratte-ciels étalés sur un bon kilomètre, avec le son pour des spectateurs qui se trouvent à 300m de là, de l’autre côté de la baie, et toujours un timing parfait. L’ingénieur en vacances était quand même assez impressionné.

IMG_7583
On a vraiment choisi le meilleur jour pour faire une rando…
IMG_7614
Les gratte-ciels sont en feu durant le spectacle son & lumières !

Shopping

N’ayant rien acheté en Chine, on s’est dit qu’on se devait quand-même de faire le tour des magasins – vu qu’on était à la Mecque du shopping. Loin des magasins de Rolex, on a fini par trouver un centre commercial qui se spécialisait dans les produits d’usine ou invendus. C’était immense, la journée passât bien vite. Bilan, une paire de Jeans, et des baskets, pour Clare. Le soir, nous sommes allés faire un tour du côté des marchés, pour y trouver des sacs à main de contrefaçon, des polos Ralph Lauren – 3 pour 15€, etc. Unique. Bizarrement, j’avait vu plein d’imitation vraiment criardes en Chine, en revanche il m’a semblé que les seules “bonnes” copies que j’ai vu soient ici à HK.

Départ

IMG_7619Il était presque temps de partir, mais nous ne pouvions pas partir sans aller au sommet du Victoria Peak – le plus haut pic de l’île centrale – dans un tramway aussi pittoresque que pentu ! Eh bah oui, ça montait: on était même collés aux sièges. La vue au somment, par contre, était assez décevante, vue qu’on était … je vous le donne dans le mille : dans le brouillard !
En un rien de temps, les transports en commun ultra-rapides de Hong Kong nous déposaient à l’aéroport, où l’on essayant de faire passer le temps en cherchant la bouteille de duty-free la moins chère – pour dépenser nos 110 Dollars de Hong-Kong (à peu près 10€) restant.

IMG_7631
Goodbye, HK !

La météo, de retour à Londres, était abominable. On était partis, fin février, avec un temps de chien. On pensait qu’en trois semaines, le temps ne pouvait que s’améliorer: ça serait le début du printemps … mon œil: il faisait 4 degrés, et deux semaines plus tard – début-avril – il neigeait de gros flocons !

Bon, voilà: vacances finies, maintenant il ne me reste plus … qu’à finir mon doctorat !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *