Juillet 2013 : L’île de Wight en tandem

On en rajoute une couche …

En descendant la côte sud de l’Angleterre, on avait évité l’île de Wight en restant sur la terre ferme. Si le nom vous dit quelque chose (surtout les vieux): y’a un festival organisé qui date des années baba-cool de Woodstock, avec 200.000 personne quand Bob Dylan y a joué.
J’avais discuté, au début de l’été, avec l’un de mes collègues qui avait fait l’aller-retour depuis Londres + le tour de l’île en une seule journée, alors on s’est décidés à partir pour un week-end complet avec Pikatchu et la tente.

La faune locale... Poilues, ces vaches !
La faune locale… Poilues, ces vaches !

A l’inverse des voyages précédents, la logistique fut plutôt médiocre: on s’était dit qu’on partirait vendredi soir, juste après le boulot, pour ne pas avoir à se lever tôt le Samedi. Bref, on emballé le tandem dans une grosse boîte en carton pour ne pas que les contrôleurs dans les trains nous fassent ch**r, mais donc, il a bien fallu la transporter de la maison jusqu’à la gare, cette boite ! Et pensez à une boite énorme qui pèse plus de 20 kilos. Au bout de 5 minutes ça devient dur. Et puis ensuite on a raté notre bus. Puis notre train.
Finalement arrivés à Portsmouth, on a découvert qu’il y avait 2 ferrys:  un qui part du bout du quai, et un qui part de l’autre coin du port… Devinez lequel j’ai réservé : celui qui est a 15mn. de marche d’ici. Bref, la nuit tombe, on commence à transporter la boîte, mais vite épuisés, on se décide à assembler le tandem en plein milieu de la ville (20mn.), Clare transporte la boite sur sa tête tandis que moi je pédale. Eh oui, on ne peut pas encore se débarrasser de la boîte: on en aura besoin au retour ! Finalement dans le ferry, on essaye de finir d’assembler le tandem à bord, mais non: pas le droit de rester dans la zone véhicules, il faut aller dans la cabine.

P8030243
On a survécu à un orage formidable…

On débarque sur l’île: il fait nuit noire, et le ciel s’illumine de centaines d’éclairs au loin … mais qui se rapprochent. On a réservé au camping le plus proche, on n’a que 10 minutes à pédaler, mais c’est assez pour qu’une énorme averse se déclare, et que la nuit s’illumine d’éclairs. On roule ces 10 interminables minutes sous une pluie battante, avec les éclairs: un peu flippant. Arrivés à destination, on déplie notre tente sous la pluie, douche chaude (vive les campings), et dodo ! Ouf !

Le reste du week-end sera, en comparaison, très relaxant ! On fait le tour de l’île en deux moitiés, avec un camping au bord de la mer le samedi soir. Les routes sont assez tranquilles, et la pointe ouest de l’île a d’impressionnantes falaises. C’est aussi de là que le anglais ont essayé leurs fusées. Je ne savais pas que l’Angleterre avait un programme spatial, mais si, en effet, il y a bien … un satellite Anglais envoyé par une fusée anglais dans les cieux. Ils testaient les fusées sur l’île de Wight, puis les envoyaient en Australie pour les lancer. Sur les 5 fusées, 3 n’ont pas fonctionné, la quatrième a marché, la cinquième n’a jamais été lancée.

Il y avait une grande régate organisée ce jour là
Il y avait une grande régate organisée ce jour là

Au bout de l’île, des formations en craie assez intéressantes !
Au bout de l’île, des formations en craie assez intéressantes !

P8030260
A la pointe Ouest de l’île

Ça ressemble un peu au Nord de la France...
Ça ressemble un peu au Nord de la France…

Le dîner préféré de Clare
Le dîner préféré de Clare

Autant vous dire qu'on a lutte pour arriver delà
Autant vous dire qu’on a lutté pour arriver delà
Le plan de notre périple !
Le plan de notre périple !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *